Kiddy Smile

Kiddy Smile grandit dans une cité à Rambouillet dans les Yvelines, où il passe une adolescence turbulente mais prend assez tôt goût à la danse, ce qui lui permet de participer à quelques clips, notamment An Easier Affair de George Michael, et de quitter Rambouillet pour Paris.
En 2012, il croise Lasseindra Ninja, figure parisienne du voguing, qui lui fait découvrir le mouvement et l’encourage à organiser des soirées « ce(s) espace(s) de liberté où tu peux être toi-même, où ceux qui sont rejetés peuvent trouver une place.»
Kiddy Smile incarne, à travers ses soirées, ses danseurs, sa musique et ses clips vidéos, cette culture dans laquelle sa couleur de peau, son amour de la mode et son homosexualité sont pleinement acceptées. Son talent et son extravagance le font connaître du public et lui valent le surnom de «prince français du voguing». Alors qu’il organise les soirées «Strange», il rencontre Olivier Rousteing directeur de la création de la maison Balmain qui lui propose de travailler sur l’identité sonore de la marque. Il collaborera aussi avec Alexander Wang, Balenciaga, Lancôme, Versace ou Asos…
Kiddy Smile a sorti son premier album, «One Trick Pony» le 31 août 2018. Il y aborde des sujets plus intimes et personnels tels que l’amour non partagé, l’abandon paternel et l’acceptation de son corps.