The Psychotic Monks

Il y a une sensibilité commune qui, depuis 2015, réunit les quatre membres de The Psychotic Monks.
En perpétuelle découverte, s’enivrant d’experimentations, ils nourrissent une révolte qui prend forme sur scene, ils s’y transforment.
Se mêle a la révolte le fantasme d’un frisson autre, la recherche d’un exutoire collectif, a travers la musique.
Les membres de The Psychotic Monks se sont accordés a ne pas vouloir définir une musique en constante évolution. En concert, a travers une illusion du chaos – illusion instable -, ils donnent a vivre un moment de scission, pendant lequel notre sensibilité et nos émotions pourraient trouver un interlocuteur : crier, par l’intermédiaire de quatre pantins dévoués dont chacun peut être le marionnettiste; déléguer son malaise moderne a des marionnettes sans retenue et observer ce qu’il en résulte.
Influencés par la scene noise et expérimentale (Sonic Youth, The Birthday Party, Pere Ubu…), canalisés par une intensité brute et nihiliste qu’ils tirent des Stooges, on leur a reconnu également un lyrisme plus profondément marqué par des groupes tels que Joy Division, The Doors ou Pink Floyd.