Johan Papaconstantino

Johan Papaconstantino revient à temps pour l’été 2021 avec « Tata », single offert in extremis avant une saison d’ouvertures et de retrouvailles, de mélanges enfin possibles.

Johan est toujours peintre, toujours marseillais d’origine grecque, le bouzouki est toujours un ingrédient majeur de sa musique unique. Il est toujours auteur et producteur de chansons accroche-cœur, souples et inévitables, compositeur encore plus aguerri par la pause, passée notamment à chercher, peaufiner, améliorer, et finalement trouver.

Cette nouvelle chanson élastique se veut une lettre ouverte à ‘Tata », à l’être aimé jamais loin. « Tata » est une confession, pudiquement distanciée grâce à l’autotune, et une profession de foi. « On va y arriver » lui dit Johan. On le prend pour soi aussi, et on veut y croire.

Le mot Tata est une allégorie désignant l’alter ego avant d’être parent.

Au cours de la chanson, « Tata » devient « Mama » c’est une façon familière de parler de l’évolution des rôles dans une jeune famille. Cette chanson parle de ce changement de situation et de la façon de projeter son avenir idéal, traversé par les doutes et les promesses.