Jacques

Jacque + Jacque = Jacques est une équation qui synthétise bien la personnalité protéiforme de cet artiste capillairement perturbé.
Venu de Strasbourg à Paris à 19 ans, il fonde le collectif Pain Surprises avec lequel il organise des soirées folles et monte un label sur lequel est publié, en 2015, son premier EP intitulé « Tout Est Magnifique ». Jacques y tricote des guirlandes de bruits créées à partir des sons de la nature et des choses et objets du quotidien. Les 4 titres de cet EP dévoilent une musique au croisement de la techno et de la musique concrète, c’est la techno « transversale ».
Les sonorités bruitistes du premier EP de Jacques ont résonné jusqu’aux oreilles bienveillantes des membres de l’équipe de Radio France qui lui lancent alors un défi : composer un morceau qui inclut des sons enregistrés à l’intérieur de la Maison de la Radio. Panneaux de signalisation, poteaux, extincteurs, ascenseurs, tiroirs… tout le bâtiment est cogné pour en extraire une banque de sons inédite à partir de laquelle Jacques va composer un morceau. Jacques y chante le fait qu’il est pour la première fois dans la radio. Il y poursuit sa quête philosophique du Vortex en proclamant qu’ « On écoute tous la même chanson mais on l’entend pas de la même façon ».