Yudimah

Originaire de Bordeaux et issu d’une double culture franco-congolaise, le jeune Yudimah (24 ans) a repris brillamment depuis quelques années le flambeau d’un hip-hop engagé, mélodique, intelligent et capable d’exprimer des idées claires sur le vivre ensemble, les injustices et l’état du pays.
Alors qu’il s’engageait dans le milieu associatif pour défendre ses valeurs et plus particulièrement les droits des enfants du Tiers Monde, le chanteur a fait ses gammes, par le bas, en s’exprimant dans des scènes ouvertes et des concerts qui lui ont donné une énergie, une agilité et une maîtrise de son flow qu’on n’avait rarement côtoyées de ce côté-ci de l’Atlantique. Actif depuis l’âge de 16 ans, Yudimah croise sur scène des figures comme Kalash ou encore le jeune MHD et se construit une culture musicale immense qui va du rap US au trip-hop, en passant par le RnB et le jazz.
Ses premiers morceaux, entre soul et hip-hop, laissaient entrevoir des qualités de composition remarquables, dans un registre alors plus cadencé et poétique, déjà marqué par une forte aspiration à la spiritualité. Mais c’est en signant le single Run It que Yudimah a pris une toute autre dimension. Il y trouve un ton unique, incisif et ultradynamique qui fait penser autant à la soif de convaincre du jeune Patrice qu’à la conviction de jeunesse d’un Mos Def. Les sources américaines du jeune homme affleurent dans des beats qu’il compose lui-même puisque Yudimah est aussi à l’aise devant un micro que derrière la console.
Homme-mélange, Yudimah a choisi, au sein du Banzaï Lab, de ne pas brûler les étapes qui le séparent d’un très attendu premier album, annoncé pour 2020.